unknown-1769656_960_720

Fibromyalgie – la douleur chronique impacte le comportement et la mémoire

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterDigg thisPin on PinterestShare on LinkedIn

Le stress des patients souffrant de douleur chronique peut être directement lié à la douleur physique.

Mais le stress émotionnel est presque toujours présent dû aux difficultés associées à la douleur constante.

Et quand un cerveau sain est physiquement altéré et devient un «cerveau de douleur», penser peut devenir difficile et ainsi augmenter le stress mental.

L’amygdale est ainsi hyper-stimulée et voit de « mauvaises nouvelles » partout, c’est une des raisons pour laquelle les personnes atteintes de douleurs chroniques peuvent se retrouver inondées dans des émotions négatives comme la colère, la peur et la dépression. Normalement, d’autres zones du cerveau, comme le cortex cingulaire antérieur (CCA), aident à retenir l’amygdale, et font en sorte de maintenir un équilibre. Mais des dysfonctionnements se créent chez les patients douloureux chroniques.

Le stress lié à la douleur chronique martèle également l’hippocampe, la partie du cerveau qui aide à réguler l’apprentissage et la mémoire.

Ces changements ont été étudiés en utilisant des techniques d’IRM afin de mettre évidence ces résultats.

Découvrir Fibromyalgie Magazine
Commandez le magazine

mag7

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + 2 =