portrait-1878674

Fibromyalgie – Un jour correct n’est pas un jour sans douleur

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterDigg thisPin on PinterestShare on LinkedIn

 

Quel bonheur de se lever en pleine forme, on saute du lit, se glisse sous la douche et nous voilà pret pour une bonne journée. Ceci est le scénario rêvé de chacun.

Même avec un réveil de ce type au cours de la journée la bonne humeur peut s’estomper, suffit pour cela d’avoir mis la mauvaise de paires de chaussure, suivant le travail effectué, vous finirez avec un mal de pied à coup sûr, et votre journée ne sera pas idyllique. Vous serez impatient de rentrer chez vous, de retirer vos chaussures, de vous délasser pour qu’enfin disparaisse la douleur.

Chaque personne après une journée de travail sera fatiguée, voir courbaturée. Néanmoins elle aura passé une bonne journée dans l’ensemble, je parle bien sûr du côté de physique !

Combien de personnes supportent certaines douleurs durant leur travail ? Plus qu’on ne pense, la plupart des femmes devant porter des talons hauts 8h00 d’affilée, toutes celles ayant une position de travail éreintante (femme de ménage, coiffeuse, couturière …)

Les hommes sont aussi concernés, ceux travaillant dans les travaux publics, les boulangers-pâtissiers, les maçons (tous les métiers demandant des capacités physiques importantes).

Nous comprenons bien que le corps est mis à rude épreuve, pourtant toutes ces personnes ne souffriront pas de douleurs constantes, une fois le corps au repos, les douleurs disparaîtront progressivement, elles mèneront une vie tout à fait normale.

Voyons le rapport avec la fibromyalgie, comme nous le savons les douleurs sont permanentes et ne vous laisse aucun répit. Cela ne sera pas juste un mal de pied, un mal de dos, de petites courbatures, durant votre journée votre corps entier sera une douleur.

Vous aurez des jours meilleurs que d’autres, mais un jour correct n’est pas un jour sans douleur, ce sera juste un jour où celle –ci sera moins forte, moins présente, moins étendue, mais loin d’être absente. Puisque notre quotidien est fait de diverses douleurs. Quoique vous fassiez vous n’effacerez pas cette douleur, les sensations de crampes, de brûlures, de coups de poignard, des tendons qui se bloquent, des muscles qui se rétractent, les démangeaisons, les migraines, les articulations qui se coincent… Toutes ces douleurs vous accompagnent 24 heures sur 24.

Que vous soyez un homme ou une femme imaginez juste avoir mal aux pieds plusieurs heures et qu’une fois rentrés chez vous, même en ayant retiré vos chaussures, fait un bain de pieds, que la douleur persiste, vous avez du mal à marcher chaque pas est source d’une intense douleur, obligatoirement vous supporterez cela pendant un certain temps, puis vous chercherez le moyen de ne plus avoir mal, dans ce cas-là il vous faudra rester assis ou coucher.

Pour nous fibromyalgique les choses ne sont pas si simples, une douleur n’est jamais seule, si nos pieds nous font souffrir le martyre, tout le monde nous dira de nous asseoir, c’est sans compter sur toutes les autres douleurs de notre corps, à ce moment-là nous serons peut-être pas capable de nous asseoir car notre dos ou nos muscles seront douloureux et ne nous permettrons pas de rester assis ni même coucher.

A cause de toutes ses douleurs beaucoup de personnes atteintes de fibromyalgie sont obligés de cesser leur activité professionnelle et souvent s’ajoute à cela une incompréhension de la part des collègues, de la famille, l’entourage. Car lorsqu’une personne ne travaille pas on la juge souvent de feignante sans même penser combien ces personnes peuvent souffrir physiquement et moralement.

Croyez-moi, tous mes compagnons d’infortune préféreraient pouvoir travailler et vivre normalement. Quand notre corps supporte mieux les douleurs, on se dit « c’est un jour meilleur » et là on en profite pour faire certaines choses.

Personnellement je suis heureuse quand je peux faire le ménage, mon repassage, parfois même le simple fait de pouvoir passer le balai me réjouis. Vous trouverez ça étrange ou complètement dingue pourtant les moindres petites choses prennent une dimension différente, lorsque l’on peut tout faire, tout accomplir on ne se pose même pas la question de savoir comment nous ferons le jour où ceci ne sera plus possible, d’ailleurs pourquoi imaginer qu’un jour on ne pourrait pas balayer notre cuisine, sortir notre poubelle, laver les vitres, faire le lit, se coiffer, se brosser les dents, s’habiller, jouer avec notre enfant.

Lorsque nous […]

Découvrir Fibromyalgie Magazine
Commandez le magazine

couv ext

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 + 6 =