cook-366875_1920

Alimentation Hypotoxique

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterDigg thisPin on PinterestShare on LinkedIn

cook-366875_1920

Nos intestins, avec leur 70 m² de muqueuse, ont pour rôle d’accueillir, d’identifier puis de rediriger les nutriments que nous ingérons au cours de notre alimentation, grâce à un système de perméabilité. Pour y arriver, ils doivent être sains, efficaces, bref : en bonne santé.
Une alimentation inappropriée conduit à une augmentation de cette perméabilité. La muqueuse intestinale ne joue alors plus son rôle de barrière et laisse passer des molécules beaucoup plus grosses que prévu : c’est l’hyperperméabilité intestinale (ou porosité intestinale). Ces molécules non désirées peuvent alors provoquer une réponse inflammatoire excessive entrainant douleur, fatigue, mauvaise assimilation…..

Une alimentation déséquilibrée contribue à des déficits en magnésium, vitamine D, tryptophane (acide aminé précurseur de la sérotonine), souvent retrouvés dans la fibromyalgie.

Une bonne alimentation ne doit pas rimer avec privation, mais plutôt avec substitution. Les aliments « toxiques », une fois identifiés, doivent être remplacés.

L’alimentation hypotoxique consiste, entre autre, à éliminer de notre alimentation tous les aliments susceptibles de provoquer cette hyperperméabilité intestinale.

L’alimentation Hypotoxiqe repose sur cinq grands principes :

  1. Exclusion des « céréales mutées ».
  1. Exclusion des laits animaux de toutes origines (Vache, Chèvres, Brebis) et de leurs dérivés (yaourt, fromages, crème fraîche, beurre).
  1. Peu ou pas de cuisson 
  1. Exclusion des huiles raffinées.
  1. Limiter les produits pollués. 

L’alimentation d’aujourd’hui entraîne de plus en plus d’intolérances alimentaires. Il y a de plus en plus de maladies émergentes dites « de civilisation ». L’homme moderne s’étant complètement écarté des lois naturelles … Hippocrate disait déjà en son temps : « Que ton alimentation soit ta première médecine »

L’alimentation Hypotoxique, c’est d’abord mieux manger et donc devenir adepte du Fait Maison ! Et surtout, c’est une rééducation du goût et des habitudes alimentaires.


Lire la suite de l’article sur :

couv webFibromyalgie Magazine N°2

 

 

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + 3 =