happiness-1866081

Fibromyalgie – Les bienfaits du Qi Gong

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterDigg thisPin on PinterestShare on LinkedIn

Une nouvelle étude canadienne publiée dans la revue Arthritis Research and Therapy a démontré que le Qi Gong fournit des avantages aux patients souffrant de fibromyalgie. Le Qi Gong est une pratique corps-esprit qui allie mouvements gracieux lents, concentration et respiration profonde.

 

Le type de Qi Gong utilisé dans l’étude était le Chaoyi Fanhuan. Les participants furent initiés dans un atelier de trois jours. Tous les participants à l’étude étaient des femmes avec un âge moyen de 52 ans et dont la durée de la maladie approchait les 10 ans.

Les chercheurs de l’Université Dalhouise dirigée par le Dr Jana Sawyack, révèlent que la pratique courante de Qi Gong semble diminuer la douleur des patients atteints de fibromyalgie.

L’étude dura huit semaines.

Après ces huit semaines de pratique, la douleur mesurée sur une échelle de dix points a diminué de 1,55 points.

Sur les 100 points du questionnaire de mesure de l’impact de la fibromyalgie mesurant le ressenti douloureux, la fonction locomotive, le sommeil et la détresse psychologique ; une réduction de 18,45 points fut observée.

 

Les résultats globaux de cette étude a montré que le Qi Gong a eu des effets positifs et fiables sur les patients et suggèrent que le Qi Gong peut être un complément utile au traitement médical conventionnel.

 

Découvrir Fibromyalgie Magazine
Commandez le magazine

couv ext

One Comment

  • Marino dit :

    Bonjour. J’enseigne le qi-gong depuis 1986. Je suis diplômé d’état. Je suis aussi praticien de ce que l’on nomme “médecine traditionnelle chinoise”. J’ai dans mes cours des personnes atteintes de fibromyalgie (et de Parkinson pour d’autres).
    Le qi-gong est un art, une gymnastique de santé. On en retrouve des traces 2600 ans avant J-C.
    Il agit au niveau du corps, de l’énergie, de l’esprit (aussi au niveau spirituel). Il vise à faire circuler dans le corps l’énergie de celui-ci et ainsi, comme en acupuncture ou en massages, lever les blocages énergétiques pour favoriser ainsi une bonne santé. Comme en méditation également (assise, debout où couchée)
    Il existe des multitudes de formes et d’écoles (200 000) et il se dégage 6 grandes familles (bouddhiste, taoïste, Confucianiste, médicale, martiale, familiale).
    La pratique se fait avec des gestes souples (parfois tendus pour les formes martiales) avec parfois une alternance de tension suivie de relâchement (pour la tonification des tendons par exemple). Je pourrais parler très longuement de ce sujet mais ce qui intéresse ici c’est l’action du qi-gong sur ce type de maladie et sur la maladie en général.
    En fait en “médecine traditionnelle” chinoise, on dit dit que 95% des maladies résultent d’un manque d’oxygène dans les cellules. Edgar Cayce disait lui que 100% des maladies résultent de l’esprit … Hors dans le qi-gong, par le biais du relâchement physique, mental et émotionnel on détend le corps, la respiration (le diaphragme), l’esprit, “les souffles”.
    La respiration devient “fine, ample, profonde et régulière d’où un meilleur sommeil dès les premiers cours. L’énergie circule mieux et le sang devient plus “fort”. Le sang véhicule l’énergie et l’énergie propulse le sang dans les vaisseaux.
    Après cet aspect “respiration” je pense tout à fait à titre personnel et en fonction de mon expérience en tant que thérapeute, qu’il faut prendre en compte l’aspect nutritionnel dans cette maladie. Comme je dis à mes élèves prenez déjà l’habitude de mastiquer 50 fois chaque bouchée et de boire suffisamment au cours de la journée !!!
    l’action de la rate et de l’estomac ainsi que celle du foie et de la vésicule biliaire (tout le “réchauffeur moyen” en fait) sont à prendre en considération. La rate est connue pour sa fonction de transformation et de transport. Si ces deux fonctions se font d’une façon excellente alors l’énergie devient plus “pure” et est amenée à circuler librement par la fonction du foie qui la diffuse. Le foie stocke le sang et diffuse le “qi”. Le sang devient plus “fort” (avec de meilleurs nutriments et grâce à une meilleure digestion). Le sang nourrit tous nos tissus dont nos muscles, nos tendons et nos articulations. Améliorer cet aspect là sert certainement à améliorer notre bien-être.
    On ne peut pas parler d’assimilation nutritionnelle sans parler des intestins. Ceux-ci ne s’en porteront que mieux. les intestins ont un rôle dans l’assimilation nutritionnel mais aussi sur notre équilibre mental et émotionnel …. Il est important pour être en bonne santé de respecter l’équilibre de la flore intestinale. Si possible demander à son médecin traitant de procéder à une analyse de celle-ci et de procéder à un rééquilibrage si besoin.
    Enfin je prends aussi en ligne de compte les reins qui reçoivent l’énergie et contrôle les os.
    Cette maladie n’est pas simple à traiter. Néanmoins en jouant sur plusieurs thérapies on peut avoir une très nette amélioration dans notre vie de tous les jours.
    A mon humble niveau j’essaie de trouver des solutions ou tout du moins des alternatives de santé à ce type de problème. Si je peux apporter une pierre à l’édifice j’en serai heureux et si mes élèves s’en portent mieux là j’aurai déjà “gagné”. Pour ce faire bien sûr il y a les cours que je donne mais aussi j’essaie de comprendre les habitudes de vie et l’aspect psychologique de chaque personne que je rencontre et qui souffre de ce type de maladie (et d’autres)
    Si cet article a pu vous aider j’en suis ravi. Bien cordialement. Pierre-Ange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + 4 =