orange-42395_1280

Les conséquences d’une acidose chronique

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterDigg thisPin on PinterestShare on LinkedIn

 

L’équilibre acido basique est nécessaire si l’on veut rester en bonne santé.

Pour fonctionner correctement, notre organisme doit se situer dans une zone de pH équilibré, ni trop bas, ni trop élevé : ni trop acide, ni trop basique (ou alcalin).

Chez une personne en bonne santé, le pH du sang est très stable. Il est de 7,40. Le sang est donc légèrement alcalin.

Le pH sanguin reste toujours stable entre 7,38 et 7,42. En deçà de 7,38 et au-delà de 7,42 notre confort de vie est menacé.

 

Pour maintenir son pH dans ces limites très étroites et maintenir un bon fonctionnement cellulaire, l’organisme est doté de systèmes régulateurs très performants :

  • à court terme, des systèmes « tampons » neutralisent l’excédent d’acidité (à l’intérieur des cellules du sang, des os …)
  • à moyen terme, des poumons
  • à plus long terme (quelques heures à quelques jours), des reins

 

Parfois ces systèmes de régulation ne suffisent pas toujours.

Par exemple, la capacité d’élimination de l’acidité par les reins est limitée avec l’âge et diminue. Si l’alimentation est globalement très acidifiante, si les substances acides générées par l’alimentation dépassent les capacités de neutralisation de l’organisme, il s’en suit une acidification latente et chronique des tissus. On parle d’acidose chronique.

 

Les conséquences d’une acidose chronique :

L’acidose chronique est délétère. A la longue, elle favorise de nombreux troubles.

 

5 conseils pour ne pas laisser s’installer une acidose : 

  • Limiter ses apports en sel et plus généralement en chlorures.
  • Éviter les sodas, source d’acides comme l’acide phosphorique.
  • Éviter les excès de protéines animales et de produits céréaliers.
  • Augmenter sa consommation d’aliments alcalins : les fruits et les légumes et les épices essentiellement (aussi : thé, tisane…).
  • Privilégier les aliments riches en potassium et le cas échéant prendre un complément de bicarbonate ou de citrate de potassium.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + 4 =