bear-1903099

Le syndrome de fatigue chronique, un état métabolique comparable à l’hibernation ?

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterDigg thisPin on PinterestShare on LinkedIn

 

Robert Naviaux de l’Université de Californie de San Diego a mené une étude sur 89 personnes : 45 hommes et femmes atteints du SFC et 39 personnes en bonne santé.

Il a mesuré 612 substances produites par les processus du métabolisme dans le plasma du sang.

80 % des métabolites des personnes atteinte du SFC étaient diminués, ce qui est en concordance avec un syndrome hypométabolique (un métabolisme réduit, proche de celui de certains animaux hibernants)

« Il est intéressant de noter que la réponse métabolique cellulaire est chimiquement similaire à l’état de Dauer observé dans certains organismes, qui survient lorsque des stress environnementaux déclenchent un ralentissement du métabolisme pour permettre la survie dans des conditions qui pourraient autrement causer la mort cellulaire. Dans le SFC, ce ralentissement se produit au coût de douleur à long terme et d’une invalidité. » souligne Naviaux.

Des recherches supplémentaires avec une plus grand groupe de participants est nécessaire pour valider définitivement cette conclusion.

 

Sources : pnas.org

Découvrir Fibromyalgie Magazine
Commandez le magazine

couv ext

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + 2 =