fibromyalgie art-thérapie

L’art-thérapie – dépassement des difficultés personnelles

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterDigg thisPin on PinterestShare on LinkedIn

fibromyalgie art-thérapie

Définition

L’art-thérapie est une méthode visant à utiliser le potentiel d’expression artistique et la créativité d’une personne à des fins psychothérapeutiques. L’art devient  un moyen, la thérapie un but.  La thérapie ajoute à l’art le projet de transformation de soi-même. C’est une méthode qui consiste à créer les conditions favorables au dépassement des difficultés personnelles par le biais d’une stimulation des capacités créatrices. Cette création artistique permet d’accéder à des sentiments enfouis. Elle ne nécessite aucune compétence dans le domaine artistique, puisqu’elle ne vise pas le côté esthétique de l’art.

Son principe

 Se servir de la création artistique (peinture, théâtre, danse, collage, modelage, photographie) pour pénétrer les problématiques inconscientes de l’individu et le conduire à une transformation positive de lui-même. Le but est de partir, dans le cadre d’un processus créatif, de ses douleurs, de ses souffrances, pour déclencher un cheminement personnel. Du pire naît une construction, une production qui tend vers l’art.

[box type=”download”]

Fibromyalgie Magazine N°5 est actuellement en vente sur ce site.
Si vous souhaitez en savoir plus cliquez ici : La Boutique

[/box]

Déroulement d’une séance

Lors de la première séance d’art-thérapie, un entretien avec le thérapeute permet au patient d’évoquer son mal-être et ses attentes. Le déroulement des séances suivantes toujours le même objectif : développer un langage symbolique donnant accès à ses sentiments enfouis pour pouvoir ensuite les intégrer. C’est lorsque la personne lâche enfin prise et quitte la superficialité que la thérapie avance. En cours de séance, certaines personnes expérimentent ainsi des “surprises de conscience”. C’est comme si une évidence longtemps secrète leur sautait aux yeux (un souvenir oublié, une émotion longtemps refoulée, une association particulière d’idées). L’art-thérapeute a, dès lors, une fonction d’écoute pour soutenir la prise de conscience au même titre qu’un thérapeute classique. Après avoir achevé sa production, ce dernier est ainsi invité à parler de ce qu’il a ressenti durant sa création, de ce qu’elle lui suggère. L’art-thérapeute peut soutenir la réflexion en posant des questions toujours extrêmement larges pour ne pas orienter les propos du patient. Chacun doit pouvoir, en effet, poursuivre son cheminement à son rythme, sans être brusqué par des révélations qu’il n’est pas de suite prêt à entendre […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + 2 =