reveil-sonnerie-matinale

Insomnie et anomalies de la substance blanche

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterDigg thisPin on PinterestShare on LinkedIn

L’axone, ou fibre nerveuse, est le prolongement du neurone qui conduit le signal électrique du corps cellulaire vers les zones synaptiques. La myéline est une substance constituée principalement de lipides dont les couches alternent avec des couches de protides. De façon générale, la myéline sert à isoler et à protéger les fibres nerveuses, comme le fait le plastique autour des fils électriques.

Cette étude sur les patients souffrant d’insomnie identifie par IRM des anomalies dans la substance blanche du cerveau.

Présentées dans la revue Radiology, ces nouvelles données objectives contribuent à expliquer les conséquences mentales et cognitives dont la dépression, les troubles anxieux et les troubles de la mémoire.

Le chercheur Li Shumei, du Département de l’imagerie médicale de l’Hôpital de Guangdong (Chine) s’est concentré à l’analyse des faisceaux d’axones de la substance blanche du cerveau de 23 patients atteints d’insomnie primaire contre 30 participants témoins ( sans aucun probleme de sommeil).

L’étude révèle chez ces patients insomniaques,

  • des faisceaux altérés, créant une perturbation de la communication entre les différentes zones du cerveau,
  • une réduction de la substance blanche et du thalamus qui régule la conscience, le sommeil et la vigilance,
  • des anomalies identifiées dans le thalamus et le corps calleux (ou corpus callosum), un faisceau d’axones interconnectant les deux hémisphères cérébraux. Le corps calleux assure le transfert d’informations entre les deux hémisphères et ainsi leur coordination.

L’implication du thalamus dans l’insomnie est jugée par les chercheurs comme particulièrement critique, puisqu’il abrite des constituants importants de l’horloge biologique du corps. La myéline enfin, cette couche protectrice située autour des fibres nerveuses s’avère également impliquée, avec sa dégradation, dans les anomalies de substance blanche identifiées chez les patients atteints d’insomnie.

L’insomnie tient donc sa caractéristique dans le cerveau. Il reste à identifier le sens de la relation entre la quantité de matière blanche et l’insomnie.

Source: Radiology (In Press)

Découvrir Fibromyalgie Magazine
Commandez le magazine

mag7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + 2 =