girl-1210805

Fibromyalgie – L’impact de la douleur mal compris

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterDigg thisPin on PinterestShare on LinkedIn

Plus de 70% des patients atteints de douleurs chroniques estiment que les gens ne croient pas à leurs douleurs, selon les résultats d’une enquête de fin d’année publiée par l’association nationale Fibromyalgia Chronic Pain Association (États-Unis).

78% des répondants ne croient pas que les gens devraient apprendre à vivre avec la douleur, tandis que 77% vivent dans la peur de ne pas être en mesure de trouver des soins de santé pour contrôler leur douleur. Les résultats du sondage d’opinion impliquent que les maladies de la douleur sont généralement mal comprises par le public.

«L’altération de la vie avec des douleurs chroniques est réelle, et c’est une crise de santé publique», a déclaré Jan Chambers, président de la NFCPA. “Nous ne pouvons plus ignorer la maladie de la douleur chronique; La compréhension du public et le soulagement efficace de la douleur sont nécessaires maintenant. ”

La NFCPA, une communauté mondiale qui soutient les personnes atteintes de fibromyalgie et d’autres maladies de la douleur chronique, concentre ses efforts à réduire la stigmatisation des maladies de la douleur et à éradiquer les barrières aux soins par l’éducation.

“La douleur non traitée comme la fibromyalgie a un impact dévastateur sur les individus, les familles, les communautés et notre nation”, a déclaré Chambers.

85,5% des patients ont déclaré avoir le sentiment que les gens ne comprennent pas que la douleur chronique diminue la qualité de vie.

Au total, 5 625 des constituants de la NFCPA ont répondu à l’enquête.

Source : painsproject.org

 

Découvrir Fibromyalgie Magazine
Commandez le magazine

couv ext

2 Comments

  • Girold dit :

    ma vie à changer avec ces douleurs que personnes ne voit et avec lesquelles je dois vivre et j espère qu un jour en n auras un remède et que le mot magique des médecins qui ne peuvent rien faire pour nous (c est sphychique) seras efface pour toujours

  • DELOBEL dit :

    Il est tellement temps que ces douleurs soient reconnues comme étant réelles physiquement et non plus attribuées à une fragilité psychologique… C’est terrible d’avoir à expliquer, à prouver, souvent vainement, que la souffrance physique entraîne de ce fait une souffrance psychologique : ET NON PAS L’INVERSE ! C’est une lutte quotidienne qui épuise…et nous n’avons pas le choix de lutter, c’est de notre dignité dont Il s’agit également…
    Se faire quasiment insulter par ces mots qui blessent, nous accablent, devient rapidement une obligation quotidienne : fainéants, psychosomatique, complaisance, exagération, se planquer, manipulateur, simulateur, et j’en passe ! J’ai tout entendu, je me suis battue et j’en entends encore sauf, qu’ aujourd’hui je suis épuisée ! La fibromyalgie a tellement été malmenée que c’est gravé dans l’opinion publique… J’ai même récemment entendu,” je ne suis pas scientifique, tant qu’on ne me prouvera pas que les douleurs n’ont pas d’origine psychologique, je continuerai à parler des douleurs ainsi “…. Preuve que la douleur et son impact est encore vraiment mal compris. Tant que l’opinion ne change pas, nous serons accablés jusqu’à être anéantis ! Cet anéantissement contribue à une humeur dépressive ne permettant pas de s’activer : LA CHAPE EST TROP LOURDE. Aucune reconnaissance = avilissement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + 2 =