sfr2016_affiche

Fibromyalgie – Congrès annuel de la Société Française de Rhumatologie

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterDigg thisPin on PinterestShare on LinkedIn

La 29e édition du congrès de la SFR a réuni cette année encore près de 3000 professionnels de la communauté rhumatologique francophone. Au programme : les avancées diagnostiques et thérapeutiques, le vécu des patients…

Lors du congrès annuel de la Société Française de Rhumatologie du 11 au 13 décembre 2016, le Pr Françoise Laroche, Rhumatologue au Centre d’évaluation et de traitement de la douleur à l’Hôpital Saint-Antoine a rapporté les résultats d’une vaste enquête épidémiologique française sur la fibromyalgie.

« La fibromyalgie est le syndrome douloureux chronique diffus le plus fréquent de tous. Il touche en France 1,6 % de la population et a un poids humain et économique important », a rappelé, en préambule, la rhumatologue.
L’enquête réalisée en ligne sur la base de données déclaratives a été complétée par 4516 patients.

Il en ressort que la moyenne d’âge des participants était de 48 ans, que 93 % étaient des femmes et que 46 % avaient une activité professionnelle.
Globalement les fibromyalgies observées dans l’étude étaient modérées (score moyen du Questionnaire Impact Fibromyalgie= 51/100).

Dans 73 % des cas, les symptômes de la maladie étaient survenus après un élément déclencheur (physique : 50 % et/ou psychologique : 76 %, vaccin : 15 %).

Le diagnostic avait été porté essentiellement par les rhumatologues (54 %).

Les symptômes les plus fréquemment rapportés étaient sans surprise les douleurs en général (99%), la fatigue chronique (98%), les douleurs et la fatigue générale permanente (90 %), les troubles du sommeil (90 %), le caractère diffus des douleurs (89 %), les troubles digestifs, urinaires, les céphalées et les impatiences (84 %) et les brûlures, fulgurances ou crampes (80 %).

 

« Il faut donc penser à évaluer les symptômes autres que ceux de l’appareil locomoteurs puisqu’ils concourent pour 84 % des symptômes », a commenté l’oratrice.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + 7 =