ladybug-796483_1920

Bien être au naturel & Fibromyalgie

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterDigg thisPin on PinterestShare on LinkedIn

« Quand l’homme n’aura plus de place pour la nature, peut-être la nature n’aura-t-elle plus de place pour l’homme » Stefan Edberg

La prise de conscience du bien-être qu’apporte la nature est inestimable. Coté santé, de nombreux chercheurs viennent à étudier l’apport en efficacité de soin en lien avec une relation approchée avec l’espace naturel (forêt, monde animal et végétal, apport en nutrition biologique et autres aspects que la nature nous apporte lorsque nous sommes touchés par une maladie).

Le bien-être en question ?

De tous les outils, traitements et autres aspects médicaux inventés par l’Homme, aucun ne permet à l’espèce humaine de surmonter un mal comme le permet l’espace naturel. Nous ne sommes vivants que grâce à cet espace, nous le savons mais nous continuons à consommer des produits riches en produits non assimilables ou bien qui sont en capacité de malmener la santé des humains. Nous parvenons à nous rendre compte de ce bien être au naturel dès lors que nous prenons du temps pour nous, dans un espace libre de véhicules, en total espace naturel. Nous sentons dès lors commencer un mécanisme vivifiant, notre respiration s’adapte à un air moins toxique et notre corps semble également apprécier le geste d’effort physique que cette nature nous demande.

La fibromyalgie et cet espace « au naturel »

J’expérimente désormais depuis quelques semaines l’inclusion de plusieurs heures dans ce genre d’espace, en total harmonie avec la forêt, les champs, les arbres, juste un espace d’herbes sauvages et j’en viens à me poser la question du bienfait apporté par cette expérimentation.

Qu’est-ce que cela vient à m’apporter concrètement ?

  • Un meilleur ressenti de mes douleurs et donc une meilleure possibilité d’analyse de celles-ci.
  • Un meilleur esprit de lutte contre la maladie, une psychologie davantage « oxygénée »
  • Une respiration ralentie permettant un meilleur recul face aux difficultés
  • Un esprit sain, aucune question désagréable, aucune sensation de recul face à la nature
  • Une envie régulière de retourner dans cet espace « libre » comme représentant un lieu de ressources
  • Un besoin de contempler ces effets sur mon corps et mon esprit.
  • Une meilleure communication avec soi-même permettant de résoudre beaucoup de soucis intérieurs
  • Une harmonie extérieure permettant une harmonisation du corps tout entier.

La nature semble avoir un effet apaisant et relaxant nous permettant de nous approprier, d’analyser et de lutter davantage contre les effets désagréables de la maladie.

[…]

Lire la suite sur : Fibromyalgie Magazine N°5

couv fibromyalgie magazine 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + 1 =